Échanges

        • Beaucoup de personnes hésitent à téléphoner à des inconnus pour demander un service. Elles préfèrent connaître la personne auparavant. C'est particulièrement vrai pour les services qui concernent les gardes d'enfant par exemple.

      Un service ponctuel comme un déménagement n'est pas inscrit sur un catalogue en tant qu'offre. Cela concerne en effet un court laps de temps, et l'offre se fait au cours d'une rencontre, ou par téléphone si les personnes se connaissent dêjà .


      • Le système monétaire officiel, qui permet les échanges que l'on trouve dans le SEL, c'est à dire sans être obligé de rendre service à la personne envers qui l'on a une dette : la monnaie permet de se dégager de cette dette, et cette monnaie est valable pour tous. Je me dégage de ma dette envers le boulanger en lui donnant de la monnaie après avoir reçu un pain, et le boulanger utilisera cet argent pour un service auprès de quelqu'un d'autre.
      Par échange on entend un échange de biens ou de services.

Il est apparu que des biens prêts à être jetés, ou inutilisables pour une personne mais ayant une utilité pour une autre pouvaient être redistribués. Et que d'autre part des personnes ne se connaissant pas au départ pouvaient offrir leurs compétences en échange de services.

Les échanges permettent donc de se connaître, et d'établir un réseau de relations sous le signe de la convivialité.
Une personne peut en effet être en difficulté pour un petit dépannage et rendre un service de garde d'enfant, de jardinage ou d'informatique. Telle autre fait appel à un adhérent qui peut lui faire du repassage, donnera des cours d'anglais ou de céramique.

Le Sel permet donc de se rendre service sans passer par l'argent ni par une dette individuelle. Un service, en effet, est comptabilisé en un système de bons, sous une unité appelée " rize" dans l'association Gratte-sel. De la même fa çon, un bien est évalué entre deux adhérents et le nombre de rizes crédité ou débité sur le compte de chacun.

Quel est l'avantage de ce système ?

Le temps escompté en rizes ou le montant de l'objet acquis n'est pas rendu à la même personne. Je peux avoir acquit un crédit en informatique auprès d'Hadjila et faire laver ma voiture auprès de Dominique. Dominique aura acquis des rizes mises à profit pour acquérir des confitures auprès de Claude. Claude se fera accompagner pour faire des courses, etc.

Qui comptabilise les rizes ?

Chacun tient à jour sa comptabilité, grâce à une feuille d'échanges, signée par les 2 adhérents . 
Un compte ne peut atteindre plus de 5 000 rizes en crédit, et moins de 2 000 rizes en débit.

Une fois inscrits, les membres de l'association figurent sur un catalogue diffusé par internet (ou par courrier si pas d'internet).

Ce catalogue est strictement réservé aux membres de l'association, et ne peut être montré à un tiers. Le catalogue fait état du nom, de l'adresse du numéro de téléphone et éventuellement de l'adresse électronique, sur demande ne peut que figurer un prénom et un n° de tél par exemple.

Sous ces indications figurent les offres et les demandent, comme le montre l'exemple ci-joint
(cet exemple est fictif).
exemple

 

Les offres et les demandes sont donc connues de tous, mais les faits suivants ont été observés :

      Au bout d'un certain temps, les personnes se connaissent et se rendent des services sans plus passer par le catalogue et les bons d'échange. Si cela peut être le signe de la disparition de l'association, c'est aux yeux d'autres membres le signe de la richesse d'une telle mise en oeuvre : l'entraide entre membres de l'association sans échange monétaire.

SEL et échanges de savoir

Il existe des associations qui organisent des échanges de savoir : Je t'apprends l'anglais, et tu me dis comment préparer des plats coréens, autrement dit sous forme de troc .

Ces échanges sont possibles dans le SEL, mais n'en sont pas spécifiques. Je peux vouloir que l'on me fasse le repassage, mais je n'ai pas envie d'apprendre à le faire. Une personne peut demander comment déménager un meuble, ou le démonter, ou peut attendre tranquillement que les membres du SEL le fassent à sa place. La souplesse du SEL est un de ses attraits résidant dans ses échanges multi directionnels.

Au cours d'un exposé à Primevère, une personne s'est écriée, en réponse à cette question :

- Mais je n'ai aucune envie d'apprendre à coudre ! Je cherche quelqu'un pour me faire ma couture !
      La transmission d'un savoir peut donc être une demande, comme des conseils pour la pêche ou un cours de danse. Elle peut être une offre, comme la cuisine thailandaise ou le modelage. Mais elle n'est pas une condition à l'échange.

L'avantage d'un grand nombre d'adhérents.

Le premier avantage du SEL est évident pour les personnes nouvellement arrivées dans la ville : elles peuvent ainsi se constituer un réseau de relations, et connaître tous les tuyaux nécessaires à l'intégration.

Les personnes en place depuis longtemps sont cependant souvent limitées aux relations familiales, ou à un cercle de relations professionnelles.
Le SEL permet donc de connaître des personnes très différentes de celles de son milieu familial, professionnel ou autre. Cela permet donc d'être en relation avec des personnes aux compétences très variées, et souvent inattendues.

Dans un système d'entraide de voisinage, les services se rendent au voisin qui a prêté main-forte. Cela suppose que si le voisin a prêté son échelle, c'est à ce même voisin que l'on cherchera à rendre un service, en confiture ou garde d'enfant. A ce moment l'on pourra demander un autre service. Mais les limites sont rapidement atteintes, puisque l'on s'en tient aux compétences de l'un et de l'autre.

Quelle différence avec un système monétaire ?

Ainsi posée, la question est insoluble. Car la signature de bons, la comptabilisation des rizes est apparentée à un système monétaire virtuel. La grande différence en est toutefois l'absence d'émission de monnaie, qui caractérise un système monétaire actuel.

      La différence majeure entre le système officiel et le système utilisé dans les SELs, est qu'il n'y a aucune émission de monnaie. Les échanges sont donc proches de l'entraide clanique, ou de voisinage, mais avec cet avantage de l'étendue du clan ou du voisinage, et donc de la possibilité de rendre le service à une personne différente.

SELs des villes et SELs des champs

Il est souvent fait une distinction entre SELs de villes et SELs des champs.
Les SELs des champs ont leurs caractéristiques propres, concernant les offres et les demandes. Gratte-sel est un SEL des villes, regroupant quelques communes du Grand Lyon. Cela implique des demandes et des offres spécifiques, et un système d'échange employant bien plus souvent les transports en commun que les véhicules personnels.


Previous page: Foire aux questions
Page suivante : exemple